Lecture du 27 avril au 3 mai 2020

Voici mes lectures de la semaine : 4 josei, 4 yaoi, 1 shonen, 1 seinen
Lecture du 4 au 10 mai 2020

10 Dance - T 1 et 2

Résumé

Shinya Suzuki et Shinya Sugiki sont respectivement champions de danse latino-américaine et de danse standard. À l’initiative de Sugiki, ils s’enseignent mutuellement leurs spécialités pour tenter le "10 Dance", compétition durant laquelle les athlètes s’affrontent sur 10 styles différents. Tout oppose ces deux danseurs de caractère et de nature foncièrement différents et dont le seul point commun est la ressemblance de leurs noms.
Mais leurs conflits permanents ne cachent-ils pas autre chose ?! 

Avis

Une excellente découverte avec 10 Dance qui est un boy’s love très original sur la thématique de la danse sportive.

L’histoire est passionnante à suivre. Satou Inoue nous explique parfaitement les différentes techniques de danses sportives ainsi que le déroulement des compétitions. Même si le lecteur ne s’y connait pas en la matière, il ne peut qu’être conquis par le récit. Cela m’a d’ailleurs rappelé l’animé Ballroom e Youkoso sur la danse que j’avais adoré.

L'article complet est en ligne sur le site, je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 4.5/5

Chihayafuru - T 26 et 27

Résumé du T 26

Un pas en avant vers les défis à venir dans le monde du Karuta !
Hisashi Suô remporte son cinquième titre d’affilée, contre le docteur Harada, après dix heures de match acharné. Et alors qu’il est en train de faire une déclaration publique pour dire qu’il se retire du circuit, Arata fait irruption dans la salle de presse et l’implore de continuer en le mettant au défi de le battre dans un an, lors du tournoi qui décidera du prochain maître. Excité par le challenge et l’ambiance, Hisashi accepte de remettre son titre en jeu.
En attendant, Arata se retrouve face à Taichi lors du tournoi de takamatsu.

Avis

Une lecture passionnante avec les T 26 et 27 de Chihayafuru qui sont riches en émotions. Plusieurs personnages prennent des décisions qui vont bouleverser leurs vies et leurs relations...

Entre la conception de chocolat pour la Saint Valentin et la préparation d'un anniversaire d'une façon très originale, nous voyons que les relations entre plusieurs personnages évoluent.  

Avec la rentrée scolaire, de nouveaux membres rejoignent l'équipe de karuta du lycée même si l'une d'elle est insupportable mais les plus anciens prennent bien en main le club. Sumire et Kana s'investissent beaucoup dans la formation des nouveaux. De son côté, Arata tente de mettre en place un club de karuta dans son lycée...

L'histoire avance bien et reste toujours aussi passionnante à suivre.

Les graphismes sont toujours aussi fins, c’est soigné et bien rythmé. 

Lire l'article sur la série

Note : 4/5

Ranma 1/2 - T 4

Ranma 1/2 - T4

Résumé 

Après quelques compétitions, Ranma est confronté à un adversaire sans précédent : Happosai, le maître de Genma et Soun. Le vieux gnome retors s’est évadé de sa prison et semble bien décidé à pourrir la vie de ses disciples ! Incorrigible obsédé, sa puissance n’a d’égale que son talent pour voler les sous-vêtements des jeunes filles…

Avis

Un excellent moment de lecture avec le T 4 de Ranma ½ qui est toujours aussi drôle.

Après diverses épreuves plus ou moins farfelues comme une cérémonie du thé martiale ou une livraison de ramen martiale, l'un des personnages les plus pervers que je connais dans les manga entre en scène, le terrible Happosei ! Et avec lui, la vie ne sera pas de tout repos ! 

L’humour est omniprésent que ce soit avec des techniques de combats hallucinantes ou des situations complètement loufoques ou cocasses. Les répliques et le comportement des personnages vous feront beaucoup rire. C'est amusant de voir toutes les tentatives réalisées pour se débarasser d'Happosei mais il est peut-être vieux mais il est très coriace et surtout c'est un maître en art martial. Akané et Ranma ainsi que leurs pères vont être mis à rude épreuve... 

Les graphismes sont soignés et bien mis en scène, le découpage est efficace et c’est bien rythmé. Nous ne nous ennuyons pas un seul instant.

A la fin du tome, il y a des pages bonus avec des explications sur le personnage d'Happosei ainsi que la suite de l’interview de la mangaka.

J’ai passé un super moment de détente et je vous invite vraiment à lire cette série, vous ne le regretterez pas !

Lire l'article sur la série

Note : 4,5/5

Erased Re

Erased Re

Résumé 

Avec l'aide de ses amis, Satoru a réussi à piéger le tueur d'enfants, qui s'apprêtait à prendre la petite Kumi pour cible ! La vie peut enfin reprendre pour celui que le temps avait oublié... et sa carrière de mangaka s'annonce plus prometteuse que lors de sa première existence, peu à peu effacée de sa mémoire.
Il reste cependant quelques zones d'ombre... Que faisaient ses proches quand Satoru était plongé dans le coma ? Quelle influence son long sommeil a-t-il eu sur leurs choix, leur destin ?
Vous le découvrirez dans cet épilogue passionnant d'Erased, le thriller temporel de Kei Sanbe !

Avis

Une lecture très intéressante avec Erased Re qu'il faut évidemment lire après avoir lu Erased qui compte 8 tomes puisqu'il s'agit d'un tome bonus où nous retrouvons plusieurs personnages pendant le coma de Satoru. Cela complète parfaitement la série d'origine. 

Le tome se compose de 5 chapitres dédiés chacun à un personnage (Kayo, Kenya en 2 chapitres, Sachiko et Airi)

Quelles ont été leurs réactions lorsqu'ils ont appris l'accident de Satoru ? Nous voyons les liens très forts qui se sont tissés entre chaque personnage. Ils se sont rendus régulièrement à l'hôpital, ils ont continués d'enquêter pour comprendre ce qui s'est passé. Leur rencontre avec Satoru a bouleversé leur vie, ils ont chacun évolués et surmontés des épreuves d'autant plus que leurs situations familiales n'étaient pas faciles. La mère de Satoru, Sachiko, est une femme très forte, elle a dû prendre des décisions difficiles mais elle a permis de changer la vie de plusieurs enfants. Quand à Airi, nous découvrons ses difficultés dans sa vie professionnelle, ses doutes puis un jour elle croise le chemin de Satoru... Avec ce dernier chapitre, l'histoire se ferme définitivement. 

Cet épilogue est vraiment touchant d'autant plus que nous avons les points de vue des personnages et ce qu'ils ont ressenti.

Les graphismes sont soignés et le découpage des planches est efficace.

C'est un seinen à découvrir si ce n'est pas déjà fait !

Lire l'article sur la série

Note : 4/5

Sekaiichi Hatsukoi - T 12 et 13

Résumé du T 12

Je t’aime, je suis amoureux de toi, tu me manques, j’ai envie de toi… Moi aussi, je pense à toi tous les jours, et ça me rend fou. 
À peine rentrée de son petit séjour à la campagne, la rédaction de l’Emerald croule sous le travail et doit boucler le magazine tout en rattrapant le retard accumulé. Dans la salle de réunion, Ritsu recroise un ami de lycée, Nao Kiyomiya, rencontré en Angleterre. Ce dernier l’avait, à l'époque, aidé à se remettre de sa douloureuse rupture et le jeune éditeur est ravi de reprendre contact. Mais Nao voit d’un très mauvais œil sa relation avec Takano qu'il identifie très vite comme celui qui, de son point de vue, avait tant fait souffrir Ritsu… 
Retrouvez également la suite des péripéties amoureuses du beau libraire et de son éditeur dans Le cas de Kô Yukina!

Avis

Une lecture toujours aussi drôle avec les T 12 et 13 de Sekaiichi Hatsukoi

Avec l'apparition de Nao, nous découvrons le passé de Ritsu lorsqu'il était parti en Angleterre après sa séparation avec Saga dix ans plus tôt... Nous comprenons encore mieux toute la douleur que Ritsu a ressenti à cette époque, il était à fleur de peau et dans ces moments difficiles, il a pu compter sur Nao qui a tout fait pour le soutenir. Ses blessures étant très profondes, elles ont été difficiles à panser et cela fut terrible de s'en remettre. Ce n'est pas étonnant qu'il ait encore du mal à reconnaître ses vrais sentiments... Nao a immédiatement identifié Takano comme celui ayant fait souffrir Ritsu. 

Côté romance, l’histoire entre Ritsu et Takano avance doucement. Le décompte diminue de plus en plus rapidement avant que Ritsu retombe (complètement) amoureux. Nous sentons bien l'amour sincère de Takano. Il est attentionné vis à vis de Ritsu même s'il a un nouveau rival qui vient d'entrer en scène. Ritsu se remet de plus en plus en question et réfléchit à ce qu'il ressent au plus profond de son coeur mais la peur d'être à nouveau blessé par celui qu'il aime l'empêche de se déclarer ouvertement.

C'est toujours un bon moment de détente puisque l'humour est vraiment bien dosé.

Le style graphique de la mangaka a bien évolué, c'est beaucoup plus fin notamment pour Ritsu.

Nous avons également des chapitres sur la romance de Kisa / Yukina. Ils sont toujours aussi adorables et nous faisons connaissance avec leurs frères, qui se montrent surprotecteurs. 

Lire l'article sur la série

Note : 4/5

Goodnight, I love you... - T 3 et 4

Résumé du T 3

Mais où les révélations de secrets de famille s'arrêteront ? Blasé, fatigué, Ozora décide de changer d'air, pour enfin profiter de son voyage en Europe ! Direction Venise, accompagné d'un ami rencontré au hasard de ses péripéties. Mais son grand frère lui réserve une surprise : des retrouvailles forcées avec son père… Comment réagira-t-il ?

Avis

Une lecture très riche en émotions avec les T3 et 4 de Goodnight, i love you...

C'est une série courte terminée en 4 tomes à découvrir, c'est tellement bouleversant que j'en ai versé quelques larmes... (je constate que ce sont les titres de l'éditeur Akata qui me touchent le plus mais cela aide un peu à surmonter quelques épreuves douloureuses et à réfléchir sur certains sujets...)

Le road-trip en Europe est passionnant à suivre avec des retrouvailles plus ou moins compliquées. Ozora continue de voyager avec Kon, qu'il a rencontré en cours de route, ils partent ainsi en Italie (Florence, Venise) et en  Angleterre. Nous pouvons d'ailleurs admirer de magnifiques paysages avec des lieux touristiques, nous en voyons d'ailleurs également sur les deux jaquettes. Pendant ce temps, son frère tente d'organiser une rencontre entre son petit frère et son père. C'est assez délicat d'ailleurs mais le voile se lève peu à peu sur le passé de cet homme et c'est difficile de ne pas être touché par ce qu'il a vécu et ressenti. Peut-être qu'à l'occasion de son remariage, cela pourrait permettre de resserrer quelques liens...

Les personnages sont intéressants et ne cessent d'évoluer au fil du voyage et des nombreuses rencontres. Des souvenirs remontent à la surface pour le père tandis que nous découvrons le passé de la mère à travers ses lettres et les témoignagesde ceux qui l'ont connue. Le tome 4 nous permet de retourner au Japon pour la cérémonie des 49 jours puis Ozora décide de retourner en Ecosse où il va rencontrer une autre personne ayant été proche de sa mère. 

La conclusion est réussie même si elle est un peu rapide mais nous avons bien effectué un road-trip en Europe et le personnage principal a pu s'ouvrir au monde.

Les graphismes sont très plaisants. Les visages sont expressifs et les arrières-plans sont soignés.

N'hésitez pas à lire cette série !

Lire l'article sur la série

Note : 4/5