Lecture du 20 au 26 avril 2020

Voici mes lectures de la semaine : 3 shojo, 2 josei, 2 yaoi, 6 shonen, 4 seinen
Lecture du 20 au 26 avril 2020

Jormungand - T 5

Jormungand - T 5

Résumé

Jonah est un enfant-soldat ressentant une aversion profonde envers les armes depuis que ses parents ont été tués lors d'un bombardement. D'un champ de bataille à l'autre, il se retrouva intégré à la milice privée de Koko Hekmatyar, une jeune vendeuse d'arme. Leur périple continue...

Avis

Une lecture très dynamique avec ce cinquième tome de Jormungand.

Cette fois, nous avons une histoire complète « Dragon Shooter » en cinq chapitres ainsi que le premier chapitre de l’histoire « La colline du chaos » qui s'annonce déjà explosive pour la suite...

Comme toujours depuis le début de la série, nous avons beaucoup d’actions et de rebondissements. 

L'article complet est en ligne dans la rubrique "Chroniques manga", je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 4/5

Bungô Stray Dogs - T 14

Bungô Stray Dogs - T 14

Résumé

Alors que Kunikida est toujours enfermé en prison à cause du plan machiavélique de Dostoïevski, Ranpo tente de mettre à mal Mushitarô Oguri, un redoutable manipulateur capable d’effacer l’existence de preuves via son pouvoir « le crime parfait ». Tandis que Dazai se fait arrêter par la police, la mystérieuse organisation terroriste des « Cinq Anges en décomposition » fait son apparition et commet une série de crimes abominables...

Avis

Une très bonne lecture avec ce tome 14 de Bungô Stray Dogs

Dès la jaquette, nous devinons que Ranpo sera l’un des personnages importants du tome. J'aime beaucoup la mise en scène avec les croix rouges sur les photographies, cela nous met déjà dans l'ambiance !

L'article complet est en ligne dans la rubrique "Chroniques manga", je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 4/5

Welcome to hotel Williams Child Bird - Intégrale

Résumé

Kizuna s'adonne avec ses copines à un jeu dangereux... Réussir à voler le plus d'argent possible aux hommes qu'elles abordent dans la rue... Un quotidien morose et malsain, que la rencontre avec Yûsei Asai, un artiste peintre lunatique et renfermé, va transformer du tout au tout, après que Kizuna accepte de travailler pour lui en tant que modèle…

Avis

Une lecture agréable avec l'intégrale en 3 tomes de Welcome to hotel Williams Child Bird.

Il s’agit d’une adaptation du roman éponyme de Yukako Kabei par Rihito Takarai (Seven Days, Seul la fleur sait, Fleur et sens, 10 Count, The bride of the fox spirit, Graineliers).

Ce fut une lecture addictive puisque j’ai lu les trois tomes consécutivement, il y a beaucoup d’émotions.

N’hésitez pas à lire cette série très courte que vous soyez fan ou non de la mangaka. 

L'article complet a été mis en ligne sur le site, je vous invite à le lire. Il y a aussi un lien vers un extrait.

Lire l'article sur la série

Note : 4/5

Chihayafuru - T 24 et 25

Résumé du T 24

Les matchs pour déterminer les challengers du maître et de la queen sont terminés… Le docteur Harada a réussi à obtenir, non sans difficultés, son ticket de challenger. De leur côté, Chihaya et Taichi ont eu l’opportunité de faire un match d’entraînement face au maître, Hisashi Suô. L’occasion pour Chihaya de découvrir le point faible du maître qu’elle s’empresse de révéler au docteur Harada… De son côté, Shinobu Wakamiya affine ses armes avant d’affronter Haruka Inokuma pour le titre de queen.
Le sanctuaire Ômi, le lieu sacré du Karuta, va s’enflammer ! Place aux matchs pour les titres de maître et de queen.

Avis

Une lecture passionnante avec les T 24 et 25 de Chihayafuru qui sont centrés sur les matchs pour les titres de Maître et de Queen que nous suivons en parallèle même si celui pour le titre de Maître est beaucoup plus mis en avant par rapport à celui pour la Queen.

Ces matchs permettent de mettre en avant les personnages de Shinobu et de Suô, nous découvrons ainsi des aspects de leur vie familiale et nous comprenons pourquoi ils ont tous les deux des caractères bien particuliers…

Les matchs sont bien mis en scène, nous ressentons bien toute la tension et le sérieux des joueurs. Ils s’investissement pleinement dans le karuta. La Queen et le Maître actuels deviennent plus humains, ils doivent faire face à des adversaires coriaces et être à la hauteur de leur titre. Parviendront-ils à les garder ou devront-ils les transmettre ?

Du côté d’Arata, de Taichi et de Chihaya, leur talent respectif est reconnu. Parviendront-ils à réaliser leur rêve de devenir un jour Queen ou Maître ? Quand est-il de leur relation ? Va-t-elle évoluer ? La rivalité entre les deux garçons ne concerne pas seulement le karuta… Cela promet pour la suite ! Personnellement, je reste toujours team Taichi.

Les graphismes sont toujours aussi fins, c’est soigné et bien rythmé. 

Les jaquettes sont jolies avec Shinobu pour le T 24 et Suô pour le T 25. 

Par contre, avec des couvertures aussi fleuries à chaque tome, c’est difficile de deviner qu’il s’agit d’un manga sportif consacré au karuta… 

Lire l'article sur la série

Note : 4/5

Ranma 1/2 - T 3

Ranma 1/2 - T 3

Résumé 

À l’issue de son duel avec Shampoo, Akané a complètement oublié Ranma ! Pour qu’Akané recouvre la mémoire, Ranma va devoir se procurer un shampooing spécial qui ne se vend qu’en Chine. Comment va-t-il faire pour retourner là-bas tout seul ? À moins que Shampoo ne détienne ce fameux mélange capillaire…

Avis

Un excellent moment de lecture avec le T 3 de Ranma ½ qui est toujours aussi drôle.

A cause du lavage de cheveux de Shampoo, Akané a complètement oublié Ranma ! Elle se souvient de tout sauf de lui et évidemment cela ne plait pas au garçon, comment peut-elle l’avoir oublié ? De son point de vue c’est impossible. Il est prêt à tout pour lui faire retrouver la mémoire. Comment cette histoire va-t-elle se terminer ?

De nouveaux personnages apparaissent et apportent de nouvelles épreuves hilarantes. Celles avec Mousse ou avec la grand-mère de Shampoo qui veut absolument faire de Ranma son gendre vous amuseront beaucoup. 

L’humour est omniprésent que ce soit avec des techniques de combats hallucinantes ou des situations complètement loufoques ou cocasses. Les répliques et le comportement des personnages vous feront beaucoup rire notamment entre Ranma et Ryôga, éternels rivaux pour les beaux yeux d’Akané. Nous découvrons aussi comment Genma a traumatisé son fils lors d’un entrainement lorsqu’il était enfant. Quelle est la phobie de Ranma ?

Les graphismes sont soignés, bien mis en scène, le découpage est efficace et c’est parfaitement bien rythmé. Nous ne nous ennuyons pas un seul instant.

A la fin du tome, il y a des pages bonus avec l’explication du premier combat entre Akané et Shampoo ainsi que la suite de l’interview de la mangaka.

J’ai encore du retard à rattraper dans la lecture de cette édition même si j’ai déjà lu l’édition précédente (que j’ai revendue pour la remplacer par la nouvelle), j’ai passé un super moment de détente et je vous invite vraiment à lire cette série, vous ne le regretterez pas !

Lire l'article sur la série

Note : 4,5/5

Deep Sea Aquarium MagMell - T 2 et 3

Résumé du T 2

Prenez la ligne "Abysses" à la gare de Shinagawa, en 20 minutes vous êtes à l'aquarium situé au fond de la mer ! Le Deep Sea Aquarium Magmell est un lieu unique au monde, situé à 200m de profondeur dans la baie de Tokyo, où la faune abyssale peut être observée de près. Sur la recommandation du directeur Minato Osezaki, le jeune balayeur Kôtarô Tenjô commence son travail de soigneur assistant. Il rencontre ainsi les diverses créatures sous-marines, apprend les difficultés pour nourrir l'Atlantic Footballfish, ou prenant soin d'un Japanese Pancáke Devilfish en train de mourir...

Avis

Une magnifique lecture avec les T 2 et 3 de Deep Sea Aquarium MagMell. C'est une merveille pour nos yeux et c'est très instructif sur la vie aquatique dans les profondeurs de l'océan. Chaque chapitre est consacré à une créature de la faune abyssale et nous avons toujours un texte explicatif sur elle à la fin du chapitre.

L’histoire est passionnante à suivre. Le voile se lève peu à peu sur le passé des personnages, notamment sur celui de père de Kôtarô même s’il reste encore très mystérieux, sur le directeur Minato Ôsezaki ou encore sur le jeune pêcheur Shinya avec sa rencontre avec Okijirô Sagara qui l’a pris sous son aile.

Les personnages sont attachants. Nous voyons bien Kôtarô évoluer et réfléchir sur son avenir. Il avait commencé comme simple balayeur mais il est désormais soigneur assistant pendant l’absence d’un des membres de l’équipe. De nouveaux personnages apparaissent comme Lan, un jeune cuisinier à la recherche d’un nouveau plat ou Haru, le vétérinaire, qui revient au bon moment pour un sauvetage bien particulier. Puisque celui qu’il remplaçait est de retour, Kôtarô pourra-t-il rester travailler à l’Aquarium ? Que souhaite-t-il faire désormais ? Parviendra-t-il à partager sa passion avec les autres membres de l’équipe et le public ?

L’histoire est assez simple, c’est une tranche-de-vie mais elle est riche en émotions. Elle ne se limite pas seulement à la vie des membres de l’aquarium, nous avons aussi des scènes avec des visiteurs, que ce soit une jeune fille au cœur brisé, une jeune lycéenne triste du départ d’une de ses amies ou encore une jeune institutrice démunie face aux difficultés de son métier (critique des parents d’élèves, élèves difficiles…) qui trouve un peu de réconfort auprès d’un des soigneurs. C’est vraiment touchant et le ton est tellement juste.

Les deux tomes commencent par des chapitres bonus et non par l’intrigue principale. C’est étonnant normalement on trouve plutôt les bonus à la fin mais ceci permet justement de montrer des scènes de vie des visiteurs.

C’est une belle lecture qui nous détend surtout en cette période de confinement. L’attente va encore être longue avant de lire la suite !

Maintenant j'ai encore plus envie de retourner visiter un aquarium comme Nausicaa... 

Lire l'article sur la série

Note : 4.5/5

L'Attaque des Titans - T 28 et 29

Résumé du T 28

Théoriquement, l’arrivée de Sieg dote l'Île du Paradis de la puissance du “Grand Terrassement”, mais l'armée est méfiante : peut-on vraiment être sûr qu'Eren n'est pas manipulé par son demi-frère ? Pour parer à tout risque, les transfuges mahr sont emprisonnés. Cependant, une partie des troupes et de la population est très insatisfaite de la situation. Alors que la grogne monte, Eren passe à l'action.

Avis

Une lecture très intense avec les T 28 et 29 de L'Attaque des titans.

Au début j'ai eu un peu de mal à me resituer dans l'histoire vu qu'il y a beaucoup de personnages et que j'ai lu le T27 fin mai 2019, je ne me souvenais plus trop des événements mais heureusement j'ai vite retrouvé mes repères.

Nous avons beaucoup de révélations et la tension est de plus en plus palpable au fil des chapitres. C’est époustouflant et incroyable !

Il y a des troubles politiques avec les pro-Jäger et les anti-Jäger qui s’affrontent. Les frères Jäger sont déterminés à mener à bien leur objectif pour déclencher le "Grand Terrassement". Y parviendront-ils ? Eren est méconnaissable pour ses amis et pour ceux qui l’ont côtoyé au sein du Bataillon d’exploration. A-t-il pu changer à ce point ? Il a des mots terriblement durs vis à vis de certains... Le voile se lève également sur la jeunesse de Sieg, c’est palpitant de découvrir ses origines.

L’histoire est parfaitement rythmée et nous sommes placés sur plusieurs fronts. Les pro-Jäger passent à l’action dans le T 29. Nous sommes surpris par tous les événements et les différents plans qui sont déclenchés. Il y a beaucoup de retournement de situations. Et quelle fin de tome !

Visuellement c’est impressionnant, c’est très dynamique et les visages sont expressifs.   

Les versions collectors ont toutes les deux une jaquette réversible. Le T 28 en édition limitée proposait également un stand acrylique de Livaï et le T 29 un calendrier 2020.

Lire l'article sur la série

Note : 4/5

Dusk maiden of amnesia - T 8 à 10

Résumé du T 8

Alors qu’il ne reste qu’un mois avant la destruction de l’ancien bâtiment, Kirie propose à Niiya de rencontrer sa grand-mère, la petite soeur de Yûko, afin d’en savoir plus sur son passé.
Malheureusement, cette dernière semble leur caché quelque chose…

Avis

Une lecture très intense avec les trois derniers tomes de Dusk maiden of amnesia.

Cela faisait une éternité qu'ils étaient dans ma pile à lire, il m'a fallu un peu de temps pour me remettre dans l'histoire.

Avec la destruction de l’ancien bâtiment de l’école, le temps de Yûko est-il désormais compté ? Au fil des pages, le passé de Yûko se dévoile et le mystère autour de sa mort se lève peu à peu. Nous découvrons ainsi sa famille et son tragique destin. C’est captivant à suivre et c’est bien rythmé.

La relation entre Yûko et Niiya est assez mélancolique mais ils parviennent néanmoins à profiter de quelques moments ensemble. Yûko s’amuse toujours à le mettre dans des situations embarrassantes. Qu’adviendra-t-il des sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre ?

Le tome 10 comporte également des pages en couleur au milieu du tome qui sont riches en émotion.

La conclusion est satisfaisante, c'est une lecture vraiment captivante que je vous conseille de découvrir si ce n'est pas déjà fait.

Lire l'article sur la série

Note : 4/5

Sekaiichi Hatsukoi - T 10 et 11

Résumé du T 10

Les fiançailles entre Ritsu et An sont officiellement rompues. Mais le silence de son père étonne le jeune éditeur ! Cette absence de désaccord pousse Ritsu à s’interroger et plus précisément à se demander s'il n'est pas plus libre de choisir son futur, qu’il croyait tout tracé. Toutes ces réflexions dérivent sur le plan personnel et sur l'avenir de sa relation avec Takano.
Alors qu'il effectue des recherches pour une scène d'amour, Ritsu tombe sur Haitani, l’ancien collègue de Takano, que ce dernier lui a formellement interdit d’approcher. Cette mise en garde excessive semble cacher un passé bien compliqué entre eux…
Retrouvez également la suite des aventures du libraire Prince Charmant et de l'éditeur trentenaire dans Le cas de Shôta Kisa !

Avis

Une lecture toujours aussi drôle avec les T 10 et 11 de Sekaiichi Hatsukoi

C’est intéressant de découvrir les coulisses d’un magazine de prépublication shôjo, l'Emerald, pour lequel travaille Ritsu et Takano. Le calme est revenu suite au rendu des épreuves à l'imprimeur, mais évidemment c'est de courte durée !

Ritsu doit se confronter à sa mère suite à l'annulation de ses fiançailles avec An. Il fait d'ailleurs une découverte importante vis à vis de son père. Se serait-il trompé en pensant que son père avait joué un rôle dans cette histoire ? Et si c'était pareil quand à la reprise de l'entreprise familiale ? 

Côté romance, l’histoire entre Ritsu et Takano avance doucement. Le décompte diminue de plus en plus rapidement avant que Ritsu retombe (complètement) amoureux. Nous sentons bien l'amour sincère de Takano. Il est aux petits soins avec Ritsu surtout depuis que celui-ci a fait un malaise. Il lui raconte d'ailleurs son passé dans son emploi précédent et les raisons de sa relation conflictuelle avec Haitani. Lorsque celui-ci s'intéresse d'un peu trop prêt à Ritsu, Tanako va pousser Ritsu à faire face à ses sentiments. Comment va-t-il réagir ?

Le tome 11 nous permet également de voyager, la rédaction de L'Emerald a gagné le prix du patron, il s'agit d'un voyage collectif dans des sources chaudes. C'est super sympa de sa part mais les billets sont datés et c'est juste avant la remise des bons à tirer ! C'est de la folie ! Comment se passera ce voyage ? Ce sera aussi l'occasion d'en apprendre avantage sur la vie familiale d'un des membres de l'équipe.

C'est toujours un bon moment de détente puisque l'humour est vraiment bien dosé.

Le style graphique de la mangaka a bien évolué, c'est beaucoup plus fin notamment pour Ritsu.

Nous avons également deux chapitres sur la romance de Kisa / Yukina dans le tome 10. Ils sont toujours aussi adorables.

Lire l'article sur la série

Note : 4/5