Lecture du 23 au 29 mars 2020

Voici mes lectures de la semaine : 1 yaoi, 1 josei, 9 shonen, 3 shojo, 4 seinen
Lecture du 13 au 19 avril 2020

Yureka - T 1

Yureka - T 1

Résumé

Lost Saga est un jeu virtuel, un MMORPG sur lequel Jangkun passe tout son temps. Avec ses amis Kwansu et Wunsuk, ils deviennent des héros de légende ! Un monde virtuel qui leur promet plein de surprises... Dans la vie, ils vont encore à l'école, et pourtant, ils sont considérés comme des maîtres dans Lost Saga.

Avis

Une bonne surprise avec la lecture de Yureka dont les 10 premiers tomes sont inclus dans un coffret collector (ils ne sont pas vendus séparément). Il s’agit d’un manhwa (manga coréen) qui vous plonge dans l’univers de Lost Saga, un jeu virtuel MMORPG. Trois lycéens Jangkun, Kwansu et Wunsuk sont des aventuriers redoutables dans le jeu sous les pseudos de Lotto, Boromir et Adol.

Ce premier tome présente l’univers du jeu ainsi que les personnages principaux et secondaires. Il n’y a pas encore beaucoup d’actions dans ce monde virtuel mais c'est déjà prometteur pour la suite.

L'article complet sur ce tome est en ligne sur le site, je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 3.5/5

Yureka - T 2

Yureka - T 2

Résumé

Jangkun doit refaire sa carte de joueur car son abonnement arrive à expiration. Il trouve par hasard la carte de Yureka et décide de s’y connecter. Il se retrouve alors projeté dans le corps d’une jeune femme, et retrouve ses amis afin de savoir ce qu’ils font quand il n’est pas là. 

Avis

Après la lecture du premier tome qui présentait l'univers et les personnages, nous entrons bien dans l'histoire avec un tome 2 riche en action !

L'article complet est en ligne dans la rubrique "Chroniques manga", je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 4/5

Yureka - T 3

Yureka - T 3

Résumé

Yureka et Jangkun décident de s’inscrire à un tournoi en duo dans Lost Saga. Kwansu et Wunsuk y participent de leur côté. Ils vont découvrir une nouvelle facette de leur jeu préféré, et comprendre que l’amitié n’est pas acquise en cas de compétition. 

Avis

Une bonne lecture avec ce troisième tome de Yureka qui est riche en action puisque nous suivons le déroulement d'un tournoi en duo.

Nous avons quatre pages de présentation des personnages dès les premières pages. Je vous conseille de les lire après la lecture du tome car en lisant le petit texte sur Yureka, je me suis un peu fait spoiler sur elle…

L'article complet est en ligne dans la rubrique "Chroniques manga", je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 4/5

Made in Abyss - T 8

Made in Abyss - T 8

Résumé

Rico, Légu et Nanachi sont parvenus au sixième niveau de l’Abysse, et sont entrés dans le village des ombres. En cherchant ses amis, Rico libère Veko, qui était prisonnière au fond d’un gouffre à l’écart des habitations. L’être qui a acheté Nanachi est disposé à l’échanger contre un bout de Faputa, et lorsque Rico questionne Veko sur les origines de la princesse, elle commence alors à évoquer un héroïque passé lié à la naissance du village des ombres... 
Quels terribles secrets renferme l’histoire de la création d’Ilbru ?

Avis

Encore un tome très sombre qui nous fait découvrir l’origine du village des ombres. Par contre, je vous préviens qu’il faut avoir le cœur bien accroché ! Il y a des scènes difficiles…

Veko raconte son passé à Rico ainsi que celui des trois sages dont Belaf et Wazkan. La naissance de Faputa, la princesse des ombres, est également révélée.

L'article complet est en ligne dans la rubrique "Chroniques manga", je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 3.5/5

Un démon au paradis - T 1

Un démon au paradis T 1

Résumé

Aoki est le genre de professeur qui aime en faire le moins possible. Ce comportement, il le doit au souvenir de sa mère et de son enfance éprouvante qui le hante dès qu’il doit prendre la moindre décision. Un beau jour, alors qu’il est occupé à chercher un de ses élèves qui a séché son cours, il tombe sur Tengoku Manabu, infirmier scolaire très perspicace qui va rapidement s’intéresser à son cas. 

Avis

Une lecture assez intrigante avec le premier tome d’Un démon au paradis qui est terminé en 2 volumes même si certains points sont dérangeants.

Mon avis est en ligne dans l'article récapitulatif des nouveautés Taifu de février 2020, je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 3/5

Perfect World - T 10

Perfect World - T 10

Résumé

Tsugumi et Itsuki sont désormais officiellement unis ! Le quotidien reprend son cours pour les deux adultes, qui ont réussi à faire accepter leur couple à leur entourage et à trouver leur équilibre. Une question se fait alors pressante : n'est-il pas temps, pour les deux amoureux, de réfléchir à élargir leur famille nouvellement formée ?

Avis

Un tome encore une fois bouleversant dès les premières pages. Après les moments de bonheur avec un mariage d'amour, il fallait que d'autres épreuves viennent encore les perturber...

Si nous pouvions penser que le tome 9 était l'aboutissement de l'histoire avec ce beau final, l'autrice continue la série avec l'envie du couple de fonder une famille. Certes c'est compréhensible même si ce n'est pas parce qu'on est mariés qu'il font absolument avoir/vouloir des enfants... Mais le temps est compté car ils ont déjà 30 ans et avec l'handicap d'Itsuki, ce ne sera pas facile. Il est nécessaire d'avoir recours à la fécondation in vitro. De nombreux examens doivent être passés, les traitements sont lourds et onéreux sans aucune garantie de succès. C'est donc une épreuve difficile à passer surtout moralement, le doute s'immisce chez Tsugumi. Cela aurait-il été plus facile d'avoir un enfant avec un autre homme ? Mais elle peut compter sur le soutien et l'amour d'Itsuki. Ils forment un magnifique couple unis malgré tout et c'est ensemble qu'ils vont encore traverser les obstacles du quotidien. Pourtant il y a des mots durs à entendre, les réactions des personnages sont très humaines. L'autrice Rie Aruga traite le sujet avec délicatesse notamment avec la difficulté d'avoir un enfant que l'on soit handicapé ou non. 

Il y a eut beaucoup de recherches de la part de la mangaka sur les examens médicaux mais aussi sur l'aménagement d'une maison. C'est vraiment réaliste comme lecture. D'ailleurs le dernier chapitre est magnifique et touchant " C'est quoi une famille ? "...  

Graphiquement c'est toujours aussi soigné. Les traits sont fins, les visages sont expressifs.

Il faudra patienter un petit moment avant de lire la suite mais j'ai hâte de la découvrir (je me retiens de la lire chapitre par chapitre en numérique sur izneo, pour cette série, j'attends la version papier !)  

Lire l'article sur la série

Note : 4/5

Moi, quand je me réincarne en Slime - T10

Moi, quand je me réincarne en Slime - T10

Résumé

Limule se dirige à présent vers l'Englasie dans l'espoir d'y rencontrer les enfants évoqués par Shizu. En passant par Burmund, il s'inscrit comme aventurier et rencontre secrètement le roi, ce qui lui donne l'occasion de se souvenir que les humains ne sont parfois pas faciles. Envin arrivés en Englasie, il rencontre un certain Yûki Kagurazaka...

Avis

Une lecture toujours aussi agréable et drôle avec ce 10e tome de Moi, quand je me réincarne en Slime.

Limule est parti en voyage à destination de l’Englasie, le pays des humains, à la recherche des enfants que Shizu avait évoqué avant de disparaître. Il est accompagné par le trio d’aventuriers de Kabaru. Ils font une halte à Burmund où Limule va tenter de conclure une alliance entre Tempest, le pays des monstres, et le royaume de Burmund. Après que ceci soit réglé, il est temps de se diriger vers l’Englasie. Limule doit y rencontrer le grand maître de la Guilde, Yûki Kagurazaka, qu’il avait également vu en rêve. Ils conviennent que Limule va devoir interrompre son voyage afin de reprendre le rôle d’instructrice  de Shizu à l’école libre. C’est dans cet endroit qu’il va rencontrer les cinq enfants que Shizu voulait sauver… Les enfants ont du caractère et Limule va devoir les gérer mais nul doute que notre petit slime saura se faire accepter par ces élèves difficiles mais tellement attachants.

L’histoire est toujours aussi captivante, c’est assez linéaire mais elle reste très plaisante à lire. Cette fois, c’est Limule tout seul que nous suivons, il n’y a pas ses compagnons du pays de Tempest. Cela renouvelle bien le récit.

De nouveaux pays et personnages apparaissent. Ainsi, une nouvelle alliance est scellée, elle permettra certainement de développer le commerce et la libre-circulation entre les monstres et les humains. Pour faciliter ses déplacements, Limule a dû participer à un examen afin de recevoir le titre d’aventurier. Ce chapitre est drôle car Limule a évidemment beaucoup de capacités en combat. Sa rencontre avec Yûki va être une bonne surprise, j’ai bien aimé la référence aux mangas.

L’humour est toujours bien dosé. J'adore voir les petits slimes dans les bulles.

Graphiquement c’est toujours aussi soigné. Le découpage est efficace et c’est bien mis en scène.

Cela correspond environ aux épisodes 20 et 21 de la saison 1 de l’animé mais il ne me semble pas que les chapitres sur le royaume de Burmund soient adaptés dans l'animé, je ne m'en souviens pas en tout cas.

A la fin du tome, il y a le mini-roman bonus « Journal d’observation d’un slime, par Veldra » ainsi que des illustrations pour fêter ce 10e tome.

Je continue d'être conquise par cette série, vivement la suite !

Note : 4.5/5

Blue Flag - T 4

Blue Flag - T 4

Résumé

Seiya demande à Taichi de sonder Tôma pour savoir ce qu'il a l'intention de faire après le lycée. Cependant, le temps passe et le jour de sortie de l'hôpital de Tôma arrive, sans que Taichi ait trouvé l'occasion d'aborder le sujet. De son côté, en apprenant que l'anniversaire de Taichi approche, Futaba décide de le fêter à quatre, le soir du feu d'artifice qui tombe le même jour.

Avis

Une magnifique lecture avec ce tome 4 de Blue Flag.

Seiya, le frère ainé de Tôma, s’inquiète pour son frère qui refuse de se confier à lui. Il ne veut pas que son petit frère arrête ses études sans qu’il se soit expliqué. Seiya demande donc à Taichi de discuter avec lui. Puisqu’ils sont amis d’enfance, Tôma se confira peut-être plus facilement à son meilleur ami. Mais ce n’est pas facile de trouver le bon moment pour discuter de ce sujet… De son côté, Futaba se remet en question et lorsqu’elle apprend que c’est bientôt l’anniversaire de Taichi, elle veut le fêter à quatre avec Tôma et Masumi. Comment va se dérouler cet événement prévu en même temps qu’un feu d’artifice ?

Ce tome est très riche en émotion. Les personnages sont attachants et les personnalités de chacun sont parfaitement maîtrisées. Nous les voyons bien évoluer au fil des tomes. Nous avons même quelques scènes de l'enfance de Taichi et de Tôma.

Il y a beaucoup de réflexion sur l’avenir, sur leurs sentiments. L’amitié peut-elle faire place à l’amour ? Ils s’interrogent sur leur identité, sur ce qu’ils aimeraient devenir, sur la personne à qui ils aimeraient ressembler et qu’ils admirent... Chaque personnage se cherche, l’adolescence n’est pas une période facile et avec ce tome l’histoire a bien avancée. Cela promet pour la suite !

Graphiquement c'est très plaisant, les visages et les regards sont expressifs. Nous devinons facilement ce que chacun ressent sans qu'il / elle puisse l'avouer. 

N’hésitez pas à vous lancer dans cette série, il y a de nombreux rebondissements qui ne cesseront de vous surprendre et l’histoire est beaucoup plus profonde qu’elle peut le paraître…

Lire l'article sur la série

Note : 4.5/5

BL Métamorphose - T 3

BL Métamorphose - T 3

Résumé

La petite expédition d’Urara et de sa nouvelle amie au J.GARDEN s’est finalement bien passée… Ensemble, les deux lectrices de BL ont même pu rencontrer l’autrice de leur manga préféré ! C’est décidé, ce ne sera pas leur dernière convention à deux.
Peu à peu, la lycéenne s’ouvre à la vieille dame, qui lui fait entrevoir de nouveaux horizons : et si la jeune fille se mettait au dessin ? Malheureusement, avec la période des examens qui approche, difficile de se consacrer pleinement à sa passion…

Avis

Une lecture toujours aussi agréable et douce avec ce troisième tome de BL Métamorphose même si j'ai été un peu moins touchée par la lecture par rapport aux tomes précédents.

Urara se rend compte que Yuki a ses propres préoccupations et la lycéenne n'ose pas trop la déranger. Elle a bien remarqué que cette grand-mère a mal au dos et a du mal à se déplacer sur de longues distances. Pourront-elles à nouveau aller ensemble à une convention ? La lycéenne doit aussi s'interroger sur son avenir. Elle se montre souvent maladroite mais elle a un projet qui lui trotte dans la tête et cela est très prometteur pour la suite ! 

De son côté, Yuki est toujours aussi touchante. Avec sa découverte du boy's love, elle a changé un peu son rythme de vie. Elle a même noté sur son calendrier la date de sortie du magazine de prépublication pour être sûre d'aller le chercher le jour de sa sortie. C'est amusant de suivre cette nouvelle passion qu'elle partage avec Urara même si dans ce tome elles sont rarement ensemble. Parfois nous ressentons sa mélancolie, elle est bien consciente que son corps vieilli, elle a du mal à se déplacer désormais mais cela ne l'empêche pas d'aller chercher ses manga même s'il faut qu'elle aille plus loin ! C'est triste aussi de voir qu'elle fait du tri dans ses affaires, tout ce qu'elle a acquis au cours de sa vie et qui sont désormais inutiles. 

L'histoire avance lentement mais il y a tellement de douceur et de bienveillance dans cette lecture que cela fait vraiment du bien. J'aime beaucoup ce côté montant qu'il n'y a pas d'âge pour lire un manga, que cela peut être un lien intergénérationnel. 

J'attends le prochain tome avec impatience surtout qu'avec les dernières pages, la complicité entre Urara et Yuki va certainement se resserrer.

Lire l'article sur la série

Note : 4/5

 Reine d'Egypte - T 6 et 7

Résumé du T 6

Tandis que la reine Hatchepsout se bat pour que ses mesures politiques soient acceptées, le prince Djéhouty prend une décision inattendue : il abdique afin de suivre une formation de prêtre à Memphis ! La régente saisit aussitôt cette occasion inespérée de s’emparer du pouvoir et devient le premier pharaon féminin de l’histoire…
Déterminée à faire de l’Égypte une nation pacifique mais puissante, la souveraine souhaite désormais entreprendre des expéditions commerciales d’envergure… Seulement, aucun de ses hommes ne semble avoir l’étoffe d’un grand négociant ! C’est alors qu’un drôle d’énergumène s’introduit dans le palais…

Avis

Une lecture captivante avec ces deux tomes de Reine d'Egypte, le règne d'Hatchepsout est survolé mais en même temps ce n'est pas évident à adapter en manga.

Le jeune prince Djéhouty a décidé de suivre une formation à Memphis. C'est donc Hatchepsout la régente qui devient la première pharaon femme, ce qui évidemment ne plait pas à tout le monde. Elle doit affronter de nombreux obstacles. 

Un nouveau personnage charismatique et original est introduit dans le tome 6, Panéhésy, qui va peu à peu aider reine Hatchepsout à développer le commerce. Il est efficace et devient de plus en plus influent. Hatchepsout a pour projet de pacifier le pays en misant beaucoup sur l'économie au lieu de la guerre. Elle se montre déterminée et efficace en matière de politique et de diplomatie. Avec le développement du commerce égyptien, il y a de plus en plus de tensions avec les pays limitrophes. Elle veut également paraître comme un homme, ce qui la pousse à se débarasser de son image de femme. Mais sa décision va malheureusement entrainer de nombreux sacrifices plus personnels.   

Dans le tome 7, nous voyons que le prince Djéhouty commence son entraînement militaire. Il reste toujours influençable et impulsif comme son père. Va-t-il se confronter à sa tante qui est la régente ? Mais nous sommes surtout surpris par les actions de la princesse Néférouré, la fille d'Hatchepsout, qui a du tempérement comme sa mère. Nous avons des rebondissements intéressants de son côté. Cela promet pour cette jeune génération !

Les graphismes sont toujours aussi soignés et détaillés. C'est magnifique ! Le découpage des planches est efficace et l'histoire est bien rythmé. J'aime beaucoup les introductions avec les Deux egyptiens en début de chaque tome.

Il faudra être patient avant de pouvoir lire la suite qui s'annonce prometteuse. 

Lire l'article sur la série

Note : 4/5

Le Requiem du Roi des Roses - T 10 à 12

Résumé du T 10

Après la mort de Georges, Richard décide de quitter la cour et de se retirer dans son domaine, au nord du royaume. Hélas, les Écossais, qui jusque-là faisaient profil bas, ont passé la frontière et se livrent à des pillages sur les terres anglaises ! C’est une nouvelle guerre qui éclate, et le duc de Gloucester se retrouve cette fois en première ligne…

Pour éviter qu’il ne lui arrive malheur, le duc de Buckingham décide d’envoyer James Tyrrel le protéger. Mais entre-temps, il a vent de rumeurs préoccupantes : un homme prétend que le corps du jeune frère d’Édouard IV serait possédé par le démon… Dévoré par la curiosité, le faiseur de rois est prêt à tout pour percer le secret de son allié !

Avis

Trois tomes passionnants qui ne cessent de nous surprendre et ils sont riches en rebondissements !

Le scénario est vraiment bien ficelé et nous suivons avec plaisir l'intrigue qui devient de plus en plus sombre. L'histoire s'intensifie et nous avons de nombreux rebondissements.

Suite aux dramatiques événements, Richard a de plus en plus l'intention de s'emparer du pouvoir. Il peut compter sur le soutien du Duc de Buckingham. Pourtant une rumeur circule autour de Richard indiquant qui serait possédé par le démon ! Buckingham est déterminé à lever le voile sur ce mystère et cela fait évoluer sa relation avec le Duc de Gloucester... Richard sombre de plus en plus dans la folie à cause de sa "malédiction". Il a tellement souffert à cause de sa mère qui est détestable.

Le tome 10 marque une transition dans les jeux de pouvoirs pour s'emparer de la couronne. Le Duc de Buckingham prend de plus en plus d'importance, il agit dans l'ombre afin de placer " son roi " sur le trône. Richard est enfin décidé à prendre le pouvoir, il est prêt à tout pour y parvenir. La famille Woodville et le duc de Gloucester s'affrontent, la tension est palpable à chaque pages des tomes 11 et 12. Beaucoup de personnages frôlent la folie, certains personnages se comportent vraiment comme des démons. Ils sont prêts à tuer et à retourner plusieurs fois leurs vestes pour le pouvoir. 

Dans le tome 12, nous constatons que les deux neveux de Richard ont bien hérités du caractère de leur mère Elisabeth. Ce ne sont que des enfants et pourtant il est difficile de les apprécier. Leurs comportements justifient encore plus qu'il faut que ce soit Richard qui s'empare de la couronne mais ce ne sera peut-être pas aussi simple... C'est avec plaisir que nous retrouvons Anne et son fils, j'espère qu'ils seront beaucoup plus présents dans le prochain tome. 

Graphiquement c'est magnifique. D'ailleurs nous notons une évolution graphique dans les traits de Richard, il parait beaucoup plus épanoui depuis qu'il a accepté son corps et ses désirs. La mise en scène est très bien amenée et certaines scènes sont époustouflantes. 

Il faudra être patient avant de pouvoir lire la suite, j'ai tellement hâte surtout avec une telle fin !

Lire l'article sur la série

Note : 4.5/5

Seven Deadly Sins - T 34 à 37

Résumé du T 34

Enfin revenu à lui, Estarossa prend conscience des nombreux carnages qu’il a commis et ne pense plus qu’à se venger. Un combat extrême se prépare en plein ciel contre l’ange de la mort, à la puissance à la fois sacrée et démoniaque !
De leur côté, Ban, Meliodas et Wild luttent toujours au purgatoire sans pouvoir s’en échapper. Mais un événement inattendu va leur redonner espoir...

Avis

Quatre tomes très riches en combats, il y a beaucoup d'actions et nous avons beaucoup de rebondissements !

La véritable idéntité d'Estarossa est révélée ! Désormais il veut se venger et il continue de s'emparer des préceptes. Il devient de plus en plus incontrôlable et extrémenent puissant. C'est un affontement de folie que nous suivons entre Estarossa d'un côté et des Seven Deadly Sins, des Anges et un membre des Ten Commandments de l'autre. Quel sera l'issue de ce combat ? L'un des Seven Deadly Sins devient encore plus puissant. J'ai bien aimé ce changement même si c'est un peu facile mais pourquoi pas (par contre, j'ai beaucoup de mal avec sa nouvelle coiffure...). Pendant ce temps Méliodas et Ban tentent de sortir du purgatoire et font eux aussi face à un redoutable adversaire...

Les tomes 35 et 36 mettent surtout l'accent sur le combat entre Escanor, Ludeciel et Merlin d'un côté et Zeldris, Chandler et Cusack de l'autre. Là aussi l'affrontement est terrible ! L'affrontement ultime est également lancé et l'adversaire est redoutable. Les Seven Deadly Sins vont enfin être tous réussi pour ce dernier combat... Mais de nouvelles épreuves semblent apparaitre.

Le dernier arc de la série commence dans le tome 37. Il ne reste que 4 tomes puisque ce shonen est terminé en 41 tomes. Cela nous promet encore d'importants rebondissements pour la suite. 

La mise en scène des nombreux combats est époustoufflante, ils sont bien rythmé et ne cessent de nous étonner par les retournements de situation.

Lire l'article sur la série

Note : 4/5