Lecture du 16 au 22 mars 2020

Voici mes lectures de la semaine : 4 yaoi, 4 shonen (dont 3 en numérique), 5 shojo (dont 1 en numérique)

Elin, la charmeuse de bêtes - T 8 (en numérique)

Elin, la charmeuse de bêtes - T 8

Résumé

La Yojeh, en convalescence à la résidence du seigneur de Kazalumu depuis l’attaque surprise des cavaliers à dos de tôda, fait parvenir une invitation à Elin pour la remercier de son intervention qui lui a sauvé la vie. Mais une fois sur place, on propose à la jeune fille de venir vivre dans la capitale, en compagnie des ôjû de l’école de Kazalumu, afin de veiller sur la famille royale. Les craintes d’Elin se précisent : sa vie d’enseignante est menacée. Saura-t-elle choisir de suivre la voie qui lui permettrait de ne pas mettre sa vie en danger ?

Avis

Une lecture captivante avec ce huitième tome d’Elin, la charmeuse de bêtes que j’ai lu en numérique sur Izneo. Ce tome est beaucoup plus sombre suite aux événements du tome précédent.

L'article complet est en ligne dans la rubrique "Chroniques manga", je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 4.5/5

La Princesse et la Bête - T 9 (en numérique)

La Princesse et la Bête - T 9

Résumé

Dame Amito s'inquiète pour sire Jörmungand qui tarde à revenir d'expédition. Lorsqu'il rentre enfin, quelle n'est pas sa surprise lorsque ce dernier lui rend le talisman qu'elle lui avait offert. Salifie tente d’en savoir plus, mais le capitaine refuse de parler. La jeune reine de substitution n’est pas au bout de ses peines puisque lors d’un voyage officiel dans un royaume voisin, elle découvre un terrible secret… 

Avis

Une lecture toujours aussi captivante avec le tome 9 de La Princesse et la Bête que j’ai lu en numérique sur Izneo. Dès la couverture, nous devinons que Dame Amito sera bien mise en avant et qu'elle sera soutenue par Salifie.

L'article complet est en ligne dans la rubrique "Chroniques manga", je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 4/5

Haikyu - T 36 (version numérique)

Haikyu - T 36

Résumé

Pour se défaire des pièges incessants de Kozume, Hinata et Kageyama décident de revenir à leur combinaison de base pour la jouer simple et efficace ! Mais les Chats ne se laissent pas faire et envoient les deux géants, Inuoka et Haiba, face à un Hinata qui use sans retenue de sa formidable détente pour s’envoler ! Le troisième match du Printemps Interlycées atteint son climax… Qui, de Hinata ou de Kozume, mènera son équipe vers la victoire ?

Avis

Quel tome de folie avec le match entre les lycées Nekoma et Karasuno qui se poursuit ! J’ai lu ce tome en version numérique.

Les actions des joueurs sont intenses, nous retenons notre souffle tellement c’est haletant à suivre. Les deux équipes se connaissent bien, d’ailleurs Hinata et Kozume sont amis, mais aucune ne veut perdre. Ils se donnent tous à fond pour gagner ! Ils ont un très bon esprit d'équipe.

La mise en scène est époustouflante, c’est parfaitement rythmé. Les personnages sont charismatiques, chacun a un rôle à jouer, nous les avons vu évoluer et grandir au fil des tomes. Hinata a beaucoup progressé, il forme un excellent duo avec Kageyama même s’ils se disputent souvent. Chacun reconnait les qualités de l’autre. Kozume s’amuse énormément dans ce match, nous découvrons d’ailleurs quelques scènes de son passé avec son ami Kuro’o. C’est agréable de voir comment il s’est mis au volley.

C’est un manga sportif passionnant à suivre. N’hésitez pas à vous lancer si vous ne le connaissez pas !

La saison 4 de l’animé est diffusée actuellement sur Wakanim.

Lire l'article sur la série

Note : 4/5

Altaïr - T22 (version numérique)

Altaïr - T22

Résumé

L’armée de la duchesse Lerederik déferle sur Altin tandis que les soldats Türks tentent de défendre les remparts de leur capitale. Il reste huit jours à tenir avant la chute de Mur, comme Zaganos l’a promis à Mahmud. Le talent de stratège du jeune Pacha sera-t-il suffisant pour tourner la situation à leur avantage?!
De son côté, l’armée de Zaganos tient toujours le siège de Mur. Il est temps pour la force d’invasion de lancer un assaut fatal pour pénétrer à l’intérieur de la citadelle réputée imprenable. La victoire paraît enfin à portée de main… à moins que ce ne soit l’inverse !

Avis

Quel tome de folie avec le siège de Mur ! C'est intense et passionnant à suivre.  

Chaque petit groupe Türk est mis en valeur puisqu'ils ont chacun une mission à mener. Parviendront-ils à prendre la ville ? Leurs adversaires vont-ils tomber dans leurs pièges ? En tout cas, ils n'ont pas encore dit leur dernier mot ! Nous avons d'importants rebondissements que je vous laisse découvrir par vous-même.

La stratégie est bien présente, nous avons d'ailleurs beaucoup d'explications. La présence des cartes pour se situer est très utile. Les personnages sont charismatiques et ils agissent à une vitesse impressionnante sur plusieurs fronts. 

Visuellement c'est magnifique ! Etant donné que désormais je lis Altaïr en numérique, il est posible de zoomer sur les planches pour apprécier encore plus chaque petit détail que ce soit dans l'architecture ou les uniformes. C'est très soigné.

Le découpage des planches est toujours aussi efficace, c'est bien rythmé, nous retenons notre souffle à plusieurs reprises.

N'hésitez pas à découvrir cette série si ce n'est pas déjà fait !

Lire l'article sur la série

Note : 4/5

Ikumen After + a

Ikumen After + a

Résumé

Trois semaines se sont écoulées depuis que l’appartement de Kentarô a brûlé, et qu’il vit chez monsieur Asakura. S’ils sont tout à fait conscients de leurs sentiments respectifs, la glace n'est pas encore tout à fait brisée. Monsieur Asakura n’étant jamais tombé amoureux d’un homme, il ne sait pas comment faire le premier pas...

Avis

Après avoir relu les T1 et 2 d' Ikumen After, quel plaisir de retrouver Kentarô et Monsieur Asakura, leur relation est bien développée dans ce one-shot intitulé Ikumen After + a.
 
Nous suivons la vie quotidienne de deux pères célibataires. Kentarô Izumi a rencontré Monsieur Asakura, un jeune veuf, en déposant son fils à la garderie. Les deux enfants, Motoki et Hiromi, sont déjà très complices. Les deux hommes vont doucement devenir amis et peut-être même plus... Chacun essaie de faire de son mieux pour le bonheur de son enfant et ce n'est évidemment pas facile en étant tout seul. Chacun apportera son soutien à l'autre dans ce quotidien de famille monoparentale.

L'article complet est en ligne sur le site, je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 4/5

Le chien innocent et le chat hypocrite

Le chien innocent et le chat hypocrite

Résumé

À bientôt 40 ans, Naohito Yagi a peur d'être rejeté par les gens, alors il joue constamment le rôle de l'homme idéal. Malheureusement, ses relations amoureuses finissent toujours par échouer en dépit des précautions qu'il prend. Lors d'une soirée où il est invité par un ami, il rencontre un jeune homme, Tôru Akasaka, qui à l'inverse de lui, dit tout ce qu'il pense sans le moindre filtre.
Yagi trouve Akasaka un peu lourdingue, mais ce dernier est l'employé d'un de ses clients ; par conséquent, lorsque l'appartement d'Akasaka est ravagé par un incendie et que celui-ci le supplie d'accepter de l'héberger temporairement, il n'est pas vraiment en mesure de refuser.
Sauf que les jours passent, et Akasaka n'a pas l'air de vouloir partir...

Avis

Une lecture très agréable avec Le chien innocent et le chat hypocrite, qui est le préquel de My Pretty Policeman. Si nous retrouvons Seiji en tant que personnage secondaire, l’histoire relate la romance de son ami Naohito Yagi et de son petit ami Tôru Akasaka que nous avions déjà rencontrés dans l’autre histoire.

L'article complet est en ligne dans l'article récapitulatif des nouveautés Hana Collection du mois de mars dans la rubrique "Chroniques manga", je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 4/5

Let's pray with the priest - T 6

Let's pray with the priest - T 6

Résumé

Yûji, jeune moine bouddhiste et idole de son quartier, sort en réalité avec Saburô, le fils des marchands de tofu. Les deux jeunes hommes filent le parfait amour, et sont enfin passés à l'acte pour la première fois, après de nombreuses péripéties. Ils aimeraient remettre ça mais, malheureusement, ils vivent encore chez leurs parents et craignent de ne pas pouvoir être tranquilles.
Du côté de Yoshito, les choses semblent enfin évoluer avec Kenji ! C'est du moins ce qu'il croit, mais tout le monde ne semble pas du même avis...

Avis

Quel plaisir de lire la suite de Let's pray with the priest dont les tomes 6 et 7 sont sortis simultanément. C'est un yaoi toujours aussi rafraîchissant et drôle.

L'histoire est bien rythmée et nous alternons entre les romances entre Yûji et Saburô d'un côté et de Kenji et Yoshito de l'autre. Nous suivons toujours la vie quotidienne des personnages dans leur travail mais aussi en dehors.

L'article complet est en ligne dans l'article récapitulatif des nouveautés Hana Collection du mois de mars dans la rubrique "Chroniques manga", je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 4/5

Let's pray with the priest - T 7

Let's pray with the priest - T 7

Résumé

Yûji, jeune moine bouddhiste et idole de son quartier, sort en réalité avec Saburô, le fils des marchands de Tôfu. Les deux jeunes hommes filent le parfait amour, et se sont rapprochés depuis leur petite soirée dans un love hotel. Mais alors que tout semblait aller pour le mieux, une énorme dispute éclate entre eux! Yûji et Saburô vont-ils devoir faire face à leur plus terrible crise depuis qu'ils sont en couple...?
De son côté, Yoshito invite Kenji à un rancard et, contre toute attente, celui-ci accepte ! Que peut bien leur réserver cette journée au zoo...?

Avis

Après la lecture du T6, j'ai immédiatement poursuivi avec le T7 ! Impossible de s'arrêter avec une lecture aussi addictive !

L'article complet est en ligne dans l'article récapitulatif des nouveautés Hana Collection du mois de mars dans la rubrique "Chroniques manga", je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 4/5

Magi The Labyrinth of magic - T35

Magi The Labyrinth of magic - T35

Résumé

Au Palais sacré, Sindbad raconte son passé à ses adversaires tout en les questionnant sur le concept de divinité. Plus qu’un combat de revêtemages, c’est une bataille des convictions de chacun qui fait rage. De son côté, Ali Baba retrouve une partie de ses souvenirs du monde qu’il a visité après sa mort. Suite de cette épopée magique où les âmes des héros se confrontent !

Avis

Quel tome de Magi encore une fois captivant !

Ali Baba, Aladin, Hakuryû et Judal sont désormais dans le Palais sacré. Ils ont été séparés mais chacun doit faire face à Sindbad revêtu des revêtemages qu’il a reçus lorsqu’il a conquit un donjon. Sindbad a été très loin pour parvenir à son idéal mais cela en valait-il la peine ? En ayant réécrit la mémoire du monde, il se comporte comme un dieu mais n’a-t-il pas encore une autre raison pour agir ainsi ?

En poussant les autres à combattre, il les fait en même temps réfléchir, c’est d’ailleurs assez philosophique par moment. Chaque personnage repense à ses actes, à son passé et à ce qu’il souhaite faire dorénavant. N’ont-ils pas commis des erreurs à un moment où à un autre ? Sindbad veut-il leur faire comprendre sa propre vision ? Vont-ils trouver des arguments pour le déstabiliser et le forcer à revoir sa conception ?  

Nous n’avons pas qu’une succession de combats, nous découvrons également ce qui s’est passé lorsqu’Ali Baba était dans un monde à part lorsqu’il était mort. C’est très intéressant de voir à quel point le scénario est parfaitement ficelé. L’univers de la série est vraiment très riche.

Graphiquement c’est époustouflant, il y a beaucoup de soin apporté dans des détails, que ce soient dans les décors, les revêtemages ou les expressions des visages. Plusieurs scènes du passé que nous avions vu dans les tomes précédents sont soint reprises en arrière-plan.

Nous sentons que la fin approche, il ne reste que deux tomes.

N’hésitez pas à lire ce shonen, il est addictif et il n’a pas cessé de se bonifier au fil des tomes !

Lire l'article sur la série

Note : 4.5/5

Hana Nochi Hare - T 10

Hana Nochi Hare - T 10

Résumé

Quand Haruto tombe nez à nez avec Oto et Kei, il est sous le choc. Kei se rapproche d’Oto dans le seul but d’isoler toujours davantage Haruto. Oto décidera-t-elle de partir pour les États-Unis pour ne pas blesser ceux qu’elle aime, comme le lui a conseillé Kei ?

Avis

Une lecture toujours aussi rafraichissante avec ce tome 10 de Hana Nochi Hare.

Cette fois, nous découvrons la vraie facette de Kei et les raisons qui l’ont poussé  à agir comme il l’a fait. Il déteste Haruto et il est déterminé à le dépouiller de tout ce qu’il a, aussi bien sa famille, ses amis mais aussi Oto… Comment va réagir Haruto ? Est-il prêt à la laisser partir ?

Les personnages sont toujours aussi intéressants. Bien que Kei vienne semer le trouble, il est pourtant difficile de le détester vu les épreuves qu’il a connu. Derrière son côté manipulateur, ne se cache-t-il pas un peu de gentillesse ? Il n’a jamais refusé d’aider Oto et ses collègues à la supérette, il a toujours répondu présent pour les écouter et les conseiller… est-il vraiment quelqu'un de mauvais ?

Les relations entre les personnages ont enfin évoluées ! Oto a réalisé ses sentiments mais comment faire pour les assumer ? Peut-elle se réconcilier avec Haruto ? N’est-il pas déjà trop tard ? Et Haruto comment va-t-il agir ? Va-t-il faire face à ce qu'il ressent et ne pas prendre la fuite comme il l'a souvent fait ?

C’est avec plaisir que nous retrouvons deux personnages issus de la série d'origine Hana yori dango, ils ont toujours autant la classe !

Cette comédie romantique est toujours un bon moment de détente ! Vivement la suite !

Lire l'article sur la série

Note : 4/5

La courtisane d'Edo - T 8 à 10

Résumé du tome 8

À l'époque d'Edo, dans le quartier des plaisirs de Yoshiwara, Akane était à deux doigts de démasquer le coupable – un haut fonctionnaire du nom de Nakamura – lorsque des personnages clés dans l’affaire ont été supprimés. L’enquête doit reprendre à zéro. Akane et ses complices sont découragés.
Dans ce contexte, ils rencontrent un médecin du nom de Makimura. Pour Akane et ses complices, l’identité de cet étrange docteur ne fait pas de doute : c’est l’homme de main de Nakamura.
Or, il s’avère, à leur grande surprise, que c’est le contraire : Makimura est en fait un puissant allié.
Alors que l’enquête reprend et qu’ils sont sur le point de résoudre l’affaire, ils doivent encore faire face à de nouveaux incidents...

Avis

Quel plaisir de lire ces tomes de La courtisane d’Edo qui sont toujours aussi passionnants !

Les personnages ont bien évolués, les liens se sont resserrés et l’intrigue sur l’enquête est bien ficelée. Nous voyons bien qu’il y a encore beaucoup d’épreuves à passer. Akane et Sôsuke ne pourront-ils jamais être heureux ensemble ? Pourquoi faut-il que la différence de classe les empêche de s’aimer ? Un nouvel allié entre en scène et il est charismatique, nous sentons bien qu’il est quelqu’un sur qui on peut compter. Il n’est pas le seul d’ailleurs… Yukari aussi va avoir un rôle important à jouer mais il y a un prix à payer malheureusement… Riitchiro reste très loyal à Akane, j’adore leur relation de confiance. Je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler mais l'histoire s'est bien accélerée alors que dans les tomes précédents, le rythme était un peu plus lent.  

Graphiquement c’est absolument sublime, un pur régal pour nos yeux. La mangaka apporte beaucoup de soins aux détails, que ce soient les motifs des kimono, les coiffures, les broches, les décors. Les visages sont expressifs. Le découpage des planches est efficace.

Nous avons également des explications sur les mots et coutumes de l’époque, c’est très intéressant.

La fin du tome 10 est magnifique mais aussi mélancolique… 

Nous sentons bien que la fin approche puisque la série est terminée en 12 tomes. 

Lire l'article sur la série

Note : 4/5